Le traitement - tout en douceur - d'indésirables dans nos plantes d'intérieur

insecticide plantes d'intérieur traitement

Tous les plant parent ont une crainte commune : trouver des indésirables dans leurs belles plantes vertes. Certains auront le réflexe de jeter immédiatement la plante, d’autres se tourneront vers des insecticides synthétiques dont les composantes sont parfois douteuses. Toutefois, avec les méthodes et les outils appropriés, il est tout à fait possible de traiter une plante infestée.

Avant toute chose, il est important de suivre quelques règles afin de prévenir l’apparition d’insectes. Il ne faut pas oublier que les plantes d’intérieur sont des végétaux vivants, il est donc normal que des insectes puissent s’y installer.

1. Offrir les meilleures conditions possibles à nos plantes

Il est primordial de veiller à ce que nos plantes reçoivent tous les soins nécessaires à leur bon développement. Une plante trop arrosée aura tendance à attirer les insectes ou sera susceptible de développer une maladie fongique. Une plante qui, au contraire, ne reçoit pas assez d’eau, peut également attirer des indésirables, tel que les tétranyques qui s’installent généralement dans des endroits chauds et secs. Il faut donc éviter la sécheresse totale sur une longue période, et s’assurer de garder un taux d’humidité ambiant plus élevé.

Également, la luminosité est un aspect crucial à la croissance de nos plantes. Une plante qui ne reçoit pas assez de lumière prendra plus de temps à sécher, ce qui peut engendrer les mêmes conséquences qu’une plante trop arrosée. Gardons en tête qu’une plante en mauvaise santé sera plus souvent qu’autrement la cible des indésirables, qui ont tendance à s’installer dans des plantes plus faibles.

2. Une inspection hebdomadaire

Lorsque vous faites votre tournée pour vérifier si certaines de vos plantes ont besoin d’être arrosées, prenez le temps de bien les inspecter. En prenant cette habitude, vous diminuez considérablement les chances d'une infestation. Équipez-vous d’un petit linge humide et nettoyez le dessus et le dessous de chacune des feuilles. Vous éliminerez ainsi la poussière qui s’accumule sur le feuillage et qui empêche vos plantes d’absorber la lumière et de produire la photosynthèse, essentielle à leur survie.

Vous pouvez également inspecter le terreau et les tiges. Une infestation commence toujours doucement. Si vous interceptez les premières petites bestioles assez tôt, vous serez en mesure de traiter la plante beaucoup plus facilement, sans que l’infestation se répande d’une plante à une autre. 

3. Notre insecticide naturel

Il est possible, environ deux à trois fois par mois, de traiter de façon préventive vos plantes d’intérieur. Nous vous avons concocté un mélange doux à partir d’ingrédients sains et biologiques, qui ne nuiront nullement à la croissance de vos plantes et qui ne poseront aucun danger à vous ou vos animaux. Notre mélange concentré se conserve au moins 1 an au frais et à l’abri de la lumière. Si vous diluez une grande quantité, il est très important d’avoir préalablement bouillie votre eau afin de prévenir la prolifération de bactéries.

Le choix des ingrédients

Savon noir

Grâce à ses propriétés insecticides et antiseptiques, le savon noir est un ingrédient de choix lorsqu’il s’agit de fabriquer un insecticide naturel maison. D’origine végétale, le savon noir est biodégradable et respectueux de l’environnement.

Huile de margousier

Il s’agit d’une huile végétale biodégradable originaire de l’Inde. Elle est très souvent utilisée dans les traitements antiparasitaires chez les animaux, la peau ou le cuir chevelu. C’est un insecticide très puissant qui perturbe toutes les phases du cycle des insectes. Antibactérienne, cette huile peut également agir comme antifongique.

Utiliser notre insecticide pour prévenir

Il est possible, comme mentionné plus haut, de prévenir l’apparition d’indésirables en prenant soin de bien entretenir ses plantes. À cela vous pouvez également ajouter un traitement préventif, deux à trois fois par mois, en vaporisant vos plantes (feuillage, tiges, terreau) d’un mélange constitué d’une part de notre insecticide naturel concentré et de 10 parts d’eau tiède préalablement bouillie.

Utiliser notre insecticide pour traiter

Si vous êtes victimes d’une infestation, ne paniquez surtout pas! Certains insectes sont plus faciles que d’autres à éliminer, alors la première étape est de bien identifier l’insecte ravageur.

Mouches de terreau

Ces petites mouches volantes se multiplient rapidement et facilement, mais ne sont pas trop dommageables pour vos plantes. Elles surviennent généralement lorsque le terreau d’une plante reste humide trop longtemps. La façon la plus simple et la plus efficace pour s’en débarrasser est d’abord de coller des petits collants jaunes à proximité de vos plantes. Les mouches seront attirées par la couleur et viendront s’y coller. Pour éviter de futures éclosions, assurez-vous de bien laisser sécher votre terreau. La sécheresse fera mourir les œufs avant d’éclore.

Tétranyques

À l’inverse des mouches de terreau, les tétranyques, communément appelées les araignées rouges, vont apparaître dans des milieux très secs. Elles sont d’ailleurs plus fréquentes en hiver lorsque le chauffage est en marche. Si votre plante semble terne, et que vous percevez une mince couche de toiles d’araignées sur les feuilles, commencez par donner une bonne douche de fond en comble à votre plante, puis vaporisez-la abondamment d'insecticide naturel.

Vous pouvez refaire le traitement deux fois par semaine pendant deux à trois semaines. À titre préventif, en plus de vaporiser vos plantes de temps à autre avec votre mélange, vous pouvez également prendre l’habitude de donner au moins une douche par mois à toutes vos plantes, spécialement aux plantes qui ont tendance à développer des araignées rouges (Lierre, Alocasia, Hibiscus…)

Thrips

Elles peuvent être une peu plus difficiles à déceler, et ne sont pas les plus faciles à tuer. Généralement, elles laissent une substance argentée sur le feuillage, et peuvent faire dépérir une plante assez rapidement. Pour s’en débarrasser, le plus efficace est d’abord de donner une bonne douche, en prenant soin de rincer chaque feuille. Idéalement, il faudra rempoter la plante dans du nouveau terreau. Avant d’entreprendre le rempotage, vaporiser bien les feuilles, les tiges et les racines d'insecticide naturel. Vous pouvez réappliquer l’insecticide deux à trois fois par semaine, pendant 3 à 4 semaines.  

Cochenilles

Que ce soit les cochenilles farineuses ou les cochenilles à carapace, elles sont sans contredit, les plus exaspérantes! Lorsque l’infestation est trop importante, le plus simple et de jeter la plante, afin d'éviter de contaminer vos autres plantes. Si vous êtes toutefois en mesure de déceler les cochenilles assez tôt, il est possible d’en venir à bout.

La première étape consiste à venir déloger chaque cochenille, une à une, à l’aide d’un coton tige imbibé d’alcool à friction 90. Les cochenilles se cachent souvent au creux ou sous les feuilles et à la base des tiges. Une fois l’opération complétée, vous pouvez donner une bonne douche à votre plante, la rempoter et la vaporiser abondamment d’insecticide naturel. Vous pouvez refaire le traitement deux à trois fois par semaine, pendant 3 à 4 semaines. Durant cette période, inspectez votre plante régulièrement afin de vous assurer qu’il n’y ait pas de nouvelle cochenille.

****

Bien qu'il soit parfois tentant de se procurer un insecticide chimique lors d’une importante infestation, il est toujours préférable d’opter pour un produit naturel qui ne causera aucun dommage à vos plantes, et qui ne sera pas dangereux pour votre maisonnée. En prenant bien soin de vos plantes au quotidien, vous diminuez considérablement les chances que des petites bêtes viennent s’y installer.

Bonne tournée ! 


Article précédent Article suivant